Eatclean

La naturopathie, guérison et perte de poids

Souffrant depuis plusieurs mois d’un mal inconnu au niveau des intestins (douleurs nocturnes quotidiennes) diagnostiqué comme psychosomatique par les gastro-entérologues, je me suis résignée à prendre rendez-vous chez une naturopathe.

Depuis des mois, je songeais à m’y rendre mais sans grande conviction. Face à l’impasse médicale et à vos recommandations, j’ai décidé de sauter le pas et de partager avec vous les précieux conseils que j’ai reçu.

L’iridologie, technique alternative qui permet d’établir un diagnostic à partir de votre iris, a été le point de départ de la séance. Les iridologues considèrent que chaque secteur de l’iris correspond à un organe. Les anomalies indiqueraient que l’organe est atteint d’un dysfonctionnement. Cette discipline est méconnue et l’efficacité controversée par les scientifiques.  

M’étant tout de même prêtée à l’expérience, les résultantes se sont avérées véridiques. Première constatation, mon pancréas et mon foie sont atteints par un énorme dysfonctionnement (je suis porteuse d’une maladie hormonale, pour en savoir plus ici). Seconde constatation, mon intestin souffre de deux troubles localisés de part et d’autre du bas ventre. Lors de mes séances d’ostéopathie viscérale, ma praticienne avait évoqué un problème organique localisé précisément à ces deux endroits. 

Les médecines alternatives sont souvent décriées. Etonnamment, elles se sont toujours révélées exactes et efficaces me concernant (contrairement à l’allopathie).

S’alimenter correctement pour une vie épanouie 

Les conseils que je vous retransmets sont propres à ma maladie et à mes troubles. La motivation principale de cette consultation est de retrouver mon bien-être et de soigner mon corps de certains maux. La perte de poids est une résultante secondaire de cette démarche.

  • Arrêter le gluten et tous les produits laitiers. Ce sujet d’actualité est source de nombreux débats. Néanmoins, je ne prendrai aucun parti et vous invite à lire l’article jusqu’au bout pour vous faire un avis.
  • Arrêter le sel et le sucre : charcuterie, soda, gâteaux, …
  • Consommer des aliments à Index Glycémique bas ou modéré (pour ma maladie hormonale)
  • Cuisiner tous mes repas
  • Utiliser des produits bio ou locaux
  • Boire de l’eau entre les repas (2L par jour), jamais pendant pour éviter la dilatation de l’estomac et favoriser la digestion
  • Préparer minutieusement tous mes repas avec une présentation alléchante
  • Cuisiner des plats « à mastiquer » (éviter les soupes moulinés, les yaourts etc…)
  • Manger dans le silence, sans télévision, sans ordinateur, sans téléphone, sans livres
  • Déguster en pleine conscience
  • Utiliser des baguettes pour manger lentement et par petites quantités 
  • Mastiquer pour activer la digestion
  • Ecouter son corps et sa faim
  • Faire du sport 4 fois par semaine

En parallèle, je dois également prendre des compléments alimentaires et réaliser des tests médicaux non remboursés car la naturopathe soupçonne l’expansion d’une Candidose (Candida Albican) sûrement à l’origine de nombreux problèmes. Argument avancé par une hypnothérapeute face à mes crises d’hyperphagie (boulimie non vomitive) il y a quelques années.

Difficultés et résultats après 15 jours 

La transparence étant mon créneau, je vous confesse que je ne suis pas l’intégralité des conseils. La prise des compléments alimentaires est hors de prix pour moi (200€/mois), j’ai choisi de financer mes tests médicaux à la place (200€).

La dégustation d’un repas dans la solitude et le silence était une véritable punition, j’ai repris mes anciennes habitudes.

Les 4 séances de sport hebdomadaire ne sont pas réalisées par manque de motivation.

Les nombreux bénéfices sont simplement réjouissant après une si courte période. L’effet optimal sera atteint au bout de 2 mois de cicatrisation de l’intestin.

  • Les douleurs intestinales se font rares
  • Après presque un an de calvaire, je dors à nouveau
  • Mon sommeil est récupérateur 
  • Mon transit intestinal reprend tout doucement
  • Mon humeur et mon état d’esprit sont positifs
  • Je me sens nettement mieux
  • L’hyperphagie est absente
  • Je ressens la faim
  • Mon cycle menstruel a repris après 3 ans d’aménorrhée 
  • Le plus, j’ai perdu 5kg sans rien faire

Mon principalement changement s’est réalisé sur la suppression du gluten et des produits laitiers. Lorsque je constate toutes les modifications bénéfiques engendrées, permettez moi de croire à la nocivité de ces aliments sur notre corps et notre esprit.

With Love, Julie ♡

Fitgirls… Pourquoi je ne les suis plus !

Après des mois sans nouvelles en terme de sport, je me suis enfin décidée à m’ouvrir un peu plus à vous et à vous expliquer les raisons de ce silence.

Beaucoup d’entre vous m’ont connu lors de ma perte de poids. A l’époque en l’espace de 2 semaines, j’avais pris la décision de quitter mon emploi et mon compagnon. Une rupture difficile tant sur le plan professionnel que personnel.

Une petite descente aux enfers : prise de poids, perte d’estime de soi, de confiance en soi, sentiment de ne pas appartenir à ce monde, aucun projet d’avenir, … Un semblant de dépression s’installait. Ayant déjà été victime de dépression suite au décès de mon père, je n’avais aucunement envie de revivre cette période noire de ma vie.

Au lancement du Top Body Challenge, j’avais saisi ma chance et je m’étais lancée à corps perdu dans ce programme. C’est à ce moment précis que je me suis lancée sur Instagram. Souffrant de Troubles du Comportement Alimentaire (TCA – Hyperphagie émotionnelle dans mon cas) et d’une maladie qui me fait grossir (SOPK, pour en savoir plus), mon compte me servait de journal de bord.

Le sport a pris une place importante dans ma vie. Il m’a aidé à tenir le cap pendant plusieurs mois mais ce qui devait être une passion, s’est transformé en obsession.

Plus je m’investissais, plus je progressais et plus j’étais exigeante avec moi même. Il était devenu inconcevable que je rate un entrainement, que je fasse un écart autre que mon cheat meal de la semaine, sans m’en rendre malade et culpabiliser. J’avais considérablement réduit ma vie sociale pour éviter les tentations.

Malgré tous mes résultats, je n’étais pas satisfaite… Chaque jour, je me réveillais avec des photos de fitgirls au corps parfait dans mon feed. Je mangeais, je vivais et je me couchais avec ces images gravées dans mon esprit, en espérant leur ressembler un jour.

A ce moment précis, j’ai compris que ces ancrages m’empêchaient d’apprécier mes efforts et engendraient de l’insatisfaction. J’avais mis sur un piédestal des personnes qui n’avaient pas du tout ma morphologie, qui n’avaient pas du tout ma maladie, qui n’avaient pas mon rythme de vie et dont le fitness est le métier.

A l’heure d’aujourd’hui, j’ai unfollow la plupart des Fitgirls parce que je me créais un mal être qui n’avait plus lieu d’être.

J’ai décidé de me concentrer sur des femmes ou des hommes ayant le même rythme de vie que moi. Des personnes en qui je peux m’identifier, qui ont une morphologie semblable à la mienne, que je considère comme Monsieur ou Madame tout le monde. Exit les gravures de mode, le véritable corps n’est pas celui que l’on voit sur les photos, sous un bel éclairage et avec quelques petites retouches (chirurgie, Photoshop). La motivation doit être porteuse et non rabaissante sur le long terme.

Un état d’esprit sain qui va me permettre de retrouver ma santé et mon poids de forme sereinement (parce qu’en l’espace d’un an de vie itinérante, j’ai repris du poids).

L’équilibre est de vivre pleinement sa vie, sans addiction, sans obsession. Sans ça, vous ne serez jamais heureux(ses). 

With Love, Julie ♡

 

Copyright © 2018 · Theme by 17th Avenue