La chirurgie bariatrique ma dernière solution ?

Depuis le commencement de mon Instagram, j’ai toujours insisté et soulevé des questions sur la manière de se reprendre en main.

J’ai longuement affirmé que pour retrouver une bonne santé et un corps équilibré, il fallait un esprit sain avant tout. Les efforts physiques et alimentaires sont vains et éphémères si vous ne vivez pas en harmonie avec vous même. S’en était suivi bon nombre d’insultes. Je m’étais convaincue que ces personnes n’étaient pas prêtes à entendre la vérité sur eux même et à avancer.

Il faut croire qu’en 2015, employer des termes en rapport avec la psychologie ou parler de consultations psychologiques renvoyaient certaines personnes à des défaillances mentales ‘Je ne suis pas fou, je n’en ai pas besoin. De toute manière tu es une malade, tu racontes n’importe quoi, tu recommandes des charlatans, tu resteras une hyperphage toute ta vie’ (je vous ai bien évidemment donné une version soft du type de message que j’ai pu recevoir).

J’avais été profondément blessée par ces propos puisque que je me dévoile toujours en toute sincérité pour vous aidez à vous comprendre et à avancer plus rapidement que moi. Aujourd’hui, j’ai pris du recul vis à vis des réseaux sociaux et j’ai bien saisi que certains, certaines utilisent leur écran et leur clavier pour déverser leur frustration gratuitement. Si vous ne souhaitez pas vous élever, vous sentir mieux (parce que oui, des personnalités se complaisent dans leur rôle de victime), c’est votre choix et je le respecte.

Pour ceux qui ont envie de vivre pleinement, il est temps d’enterrer les préjugés négatifs et d’ouvrir votre esprit puisque ce genre de propos est/était la seule résultante de vos peurs ancrées.

COMPRENDRE, FAIRE PREUVE DE CURIOSITE

Aujourd’hui, nous sommes fasses à un problème de société. Dans tous les domaines, les gens sont devenus des assistés et exigent tout, tout de suite et sans le moindre effort. Un exemple simple et qui va vous parler, Instagram ! Les followers ou non followers aiment vos photographies sans lire le contenu de vos posts, de votre blog et lorsqu’ils veulent avoir une information, ils vous posent la question alors que vous y avez déjà répondu. Ce comportement est totalement exaspérant, pourquoi ? Parce qu’en ayant ce type de démarche vous ne faites pas fonctionner vos neurones et surtout vous ne cherchez pas à comprendre les choses.

Comment voulez-vous réussir à perdre du poids sans faire de recherches sur l’alimentation et sur les causes de vos mauvaises habitudes ?

Je ne compte même plus le nombre de personnes qui tiennent des comptes Instagram, donnent des conseils erronés tout simplement parce qu’elles répètent ce qu’elles ont entendu (le principe du téléphone arabe : ce que j’entends, ce que je comprends, ce que je retranscris – encore faut-il que le message de base soit véridique).

En somme, si vous voulez réussir votre reprise en main vous devez comprendre et maîtriser un minimum le sujet. Sans cette curiosité, vous serez un simple exécuteur n’ayant aucun contrôle sur sa vie.

Revenons-en à notre intitulé. Depuis des années, votre poids varie positivement et négativement pourtant vous ne souffrez pas d’obésité génétique, ni de maladies hormonales ou autres. Perdre du poids vous demande beaucoup d’effort de concentration, beaucoup d’investissement pour vous contrôler et à chaque fois, vous échouez. Triste constat sur votre vie, sur vos incapacités, vous êtes totalement désemparée.

La société de consommation exploite au maximum se sentiment désespéré en vous offrant des recettes miracles avec des publicités semant le doute en vous.

Vous avez déjà remarqué que les placements de produits sont mis en scène par de sublimes créatures. En utilisant votre bon sens et en cherchant un peu, vous vous rendrez vite compte que ces personnes possédaient déjà ce physique avant d’utiliser ces produits. Mon cas est un exemple concret. Les marques ont commencé à me démarcher lorsque j’ai affiché un physique potentiellement intéressant pour s’attribuer sans scrupules les résultats de mes efforts personnels (et je ne vous parle pas des photographies volées par des pseudos coachs).

LA CHIRURGIE GASTRIQUE, LA BONNE SOLUTION ?

Mon article d’aujourd’hui n’est pas anodin. Hier, je suis encore tombée sur une photographie d’une personne qui avait eu recours à une Sleeve : ablation d’une partie de l’estomac.

Cette personne ne souffrait pas d’obésité génétique, ni de maladies. J’ai été outrée de lire dans son descriptif que l’opération lui avait été conseillée par une amie et qu’elle même la recommandait à sa cousine et à sa copine. Depuis quand recommande t-on de mutiler son corps et ses organes ? On conseille des produits cosmétiques, un coiffeur mais pas une opération chirurgicale de cette envergure !

Depuis quelques temps, ces interventions explosent et sont exposées sur les réseaux sociaux… Depuis quand expose t-on les résultats pré/post opératoires dus à un organe coupé en deux ? Quel en est l’intérêt à part susciter l’envie de personnes désespérées, impuissantes ? Le besoin de reconnaissance est le reflet d’un manque d’estime et de confiance en soi… (problème émotionnel non résolu).

‘Jalouse’ pourrez-vous me dire ! Il n’en est rien puisqu’il y a quelques années, quand j’avoisinais les 100kg un médecin m’a proposé cette opération à la condition de prendre volontairement quelques kg de plus pour être éligible. Oui vous avez bien lu ! Un thérapeute m’encourageait encore à faire souffrir mon corps avec de la nourriture pour obtenir une prise en charge pour la Sleeve (depuis, j’ai choisi un généraliste homéopathe).

Dans mon cas, la solution de facilité aurait été d’accepter. Toutefois ce genre d’encouragement m’a bien fait prendre conscience que je n’étais qu’un pion dans ce commerce médical. Quel était l’intérêt de faire souffrir mes organes alors que je peux résoudre le problème naturellement ? Quel était l’intérêt de faire cette opération sachant que dans 4 ans mon estomac serait à nouveau distendu ? (les effets ne sont que de quelques années).

Comme je l’ai évoqué précédemment, l’addiction à la nourriture est due à un problème émotionnel. En prenant le temps de résoudre ce souci par une ou plusieurs thérapies (il faut impérativement essayer divers types de thérapies pour trouver quel thérapeute et quels techniques vous correspondent), vous vous assurez un bien-être interne, la fin de vos pulsions alimentaires et une perte de poids durable (pour certaines personnes comme moi souffrant de problèmes hormonaux et d’insulino-résitance, c’est un peu plus complexe).

Finalité, si vous passez par la case chirurgie mais que vous ne soignez pas votre vous intérieur dans quelques années vous risquez de revenir à votre point de départ.

CE QU’IL FAUT COMPRENDRE

Cet article ne va absolument pas à l’encontre de vos choix personnels, notamment si vous êtes passées par la case chirurgie. Si toutefois il vous égratigne c’est que j’appuie sur un point sensible, un souci à résoudre. Je tiens juste à vous sensibiliser sur le véritable problème que 3 personnes sur 5 rencontres : la dépendance alimentaire due à un problème émotionnel.

Je fais moi même partie de ces 3 personnes et je suis actuellement en cours d’amélioration. En 2015, j’avais entamé une reprise en main en ayant comme objectif de plaire aux hommes. J’étais persuadée qu’avec des kg en moins, je trouverai un compagnon… Finalité, je suis toujours seule et j’ai ressenti une grande frustration qui s’est traduite par une reprise de poids fulgurante (en plus de mon train de vie professionnel itinérant sur 15 départements).

A l’heure d’aujourd’hui, j’ai enfin compris que je devais résoudre mon problème émotionnel profond pour pouvoir me libérer définitivement de ce surpoids. Ouvrir les yeux sur son véritable soi est une démarche remplie d’émotion libératrice. Dans un prochain article, je vous expliquerai comment je procède pour ne pas répéter mes erreurs passées.

En attendant, gardez à l’esprit que la chirurgie doit être votre ultime solution en cas de pronostics vitaux et non votre 1ère option parce que VOUS refusez de voir la vérité en face et de résoudre ce conflit interne.

With Love, Julie ♡

Comments

  1. Très touchant ton article ma jolie, j’espère que ça va aller pour toi. Je suis d’accord avec toi le mental avant tout, Instagram qui devient presque nocif n’est juste que le reflet de notre société…
    Je te fais pleins de bisous

    • Merci beaucoup demi-voisine 🙂 On ne peut changer ni la société, ni Instagram, à nous de composer avec du mieux que l’on peut ! Belle soirée, des bisous.

  2. Hello! Je te suis sur instagram depuis pas mal de temps maintenant et et j’aime beaucoup te lire même si je ne suis pas forcément concernée par les sujets que tu traites (je cherches plus à prendre du poids qu’à en perdre en fait), je trouve que c’est super intéressant! Est-ce que tu as lu « L’art du calme intérieur » de Eckhart Tolle? Je pense qu’il pourrait t’intéresser.

    • Bonsoir Loïs, en effet nous recherchons les effets inverses tout en rencontrant les mêmes difficultés ! J’espère que tu arrives à trouver des pistes pour avancer, bien que je soupçonne également une grosse part de psychologique dans ton soucis… sacré machine farceuse notre cerveau ! Je ne l’ai pas lu mais effectivement je suis totalement preneuse ! Je vais l’ajouter à ma liste pour l’acheter à ma prochaine excursion en librairie. Merci beaucoup !!

  3. Bravo Julie !
    Pour ces articles qui sont tellement vrai et bien écrit..
    Le vouloir est le pouvoir & gérer ses émotions est très difficile à combattre quand on a l’habitude de compenser avec autre chose.
    Merci pour tous ces conseils

    • Le point positif c’est que pour notre addiction, nous avons choisi la drogue la moins onéreux ahah
      Si tu aimes lire (j’en parlerai en détail quand je l’aurai totalement terminé), ‘Dites non à l’alimentation de consolation’ du Dr Roger Gould traite ce sujet en long, en large et en travers ! Il est vraiment bénéfique même s’il est difficile à lire (il te fait remonter beaucoup d’émotion). Il te donne des astuces pour gérer tes émotions et ne pas te jeter sur la nourriture. C’est un peu précoce mais je l’ai mis en application depuis jeudi matin et je n’ai fait aucune crise d’hyperphagie 🙂

  4. Ma belle, si tu savais a quel point ce que tu as écrit me parle!! Tu as tout compris! C est la professionnelle de santé qui parle! Les mauvaises habitudes alimentaires et compulsions ont une cause qu’ il faut déterminer pour soigner efficacement. Ceci n est possible que si le patient le comprend, l accepte et possède un état d esprit volontaire! Dans notre société actuelle la culture de l effort n est pas encouragée: tu as quelques kilo en trop? plutôt que de corriger tes habitudes alimentaires et te motiver a bouger un peu, pourquoi ne pas chercher la pilule miracle ou envisager une liposuccion ou carrément une sleeve!! C est aberrant de vouloir masquer le symptomatique en oubliant d en chercher tout d abord la cause! La solution de facilité quoi!
    Vraiment, continue sur ta lancée, tu as tout pigé!!

    • Un jour, l’élève (moi) égalera le maître (toi) ! Hihihi. Je te remercie pour tes mots, ça me touche beaucoup ! Maintenant, de l’analyse, de la patience et beaucoup d’amour pour avancer 🙂

  5. Merci pour ce belle article rempli de bonne ondes pour ma part.
    Il me conforte dans l’idée d’aller voir des personnes pour m’aider autre que nutritionniste.
    Plein d’amour 😘

    • Le nutritionniste est la personne adaptée pour te donner de nouvelles habitudes alimentaires, c’est déjà très bien de te faire accompagner mais une aide psychologique de ton choix et qui te convient (psychiatre, psychologues, psychanalyste, énergéticien, hypnotiseur, ect…) va vraiment te permettre d’avancer. Si tu aimes lire, ‘Dites non à l’alimentation de consolation’ du Dr Roger Gould est une pépite, je te le conseille vivement ! Belle soirée et belle nuit reposante, bisous

  6. Coucou Julie, je suis hyper touchée par cet article que j’ai lu avec grande attention!
    Tu as vraiment raison sur tous les points, enfin je partage vraiment ton opinion (le côté émotionnel…)
    J’ai moi même été suivi pour mes blocages et pour moi c’est presque obligatoire d’être accompagnée pour un réequilibrage.
    Je te remercie pour ton honnêteté, que ce soit ici ou Instagram, je ne commente quasi jamais les articles mais je les lis tous!
    Bonne continuation dans ton parcours!
    Gwen

    • Bonjour Gwen, je te remercie pour ton message ! Je suis d’accord avec toi, on est obligée d’analyser la partie psy pour avancer et avancer pleinement (accompagnée ou pas). Belle journée beauté !

  7. Super article. C’est vrai qu’avec la société actuelle, on nous renvoi une image de la femme parfaite, mince, sportive, qui mange ce qu’elle veut, qui ce soucis pas de ce qu’elle mange, qui a tout pour elle. Et c’est difficile de ne pas vouloir la même chose. Mais avant tout il faut se plaire à soi 😉😘 je te suis sur Instagram et j’adore tes photos, et ton blog et tout aussi bien 😊

  8. Je viens de te découvrir par hasard parce que tu as like une de mes photos sur Instagram (@mycosymoods). Je suis ravie de lire ton article qui est complètement en accord avec ce que je pense! Ça fait du bien de lire un article comme le tien 😊😊😊

    • Bonjour,je vois très bien qui tu es 🙂
      C’est gentil, je pense que certaines fois il est bénéfique de recentrer les choses sur le bon sens !
      Belle journée

  9. Ton article dis ,plutôt non Crie la vérité, seul une personne débile conseil une opération quel quel soit. Ton article est écrit pour aidé et/ou sauvez les filles qui son prête a ce prendre en charge et pas par la voie selon elle la plus facile. Je découvre ton blog et j’en suis ravie. Le 1blog qui ne répète pas des conneries. Mais qui donne des conseils seulement après les avoirs testé, puisque tu est passé par là. Bravo et merci pour cette article

    • Merci beaucoup pour ton message ! Disons que l’argent prend le pas sur le bon sens, sur notre santé dans notre société de consommation et c’est pour moi inacceptable… J’estime qu’il faut ouvrir les yeux et sortir de ce cercle vicieux. Belle journée

  10. Bonjour Julie,

    Ton article m’a interpellé car j’ai trinquée à cette expérience en me faisant posé un anneau gastrique en 2006 je l’ai toujours aujourd’hui. Je l’ai posée car je pesais très lourd sur la balance en affichant un 95kg pour 157cm ce qui est énorme. Je suis arrivée à redescendre jusqu’à 68kg. Si j’avais lu et su plutôt les rapports émotionnels et les conséquences sur mon corps je pense que je ne serai pas passée par cette phase. Je n’arrivai plus à perdre et j’ai fais appel à cette chirurgie pensant qu’elle me sauverait surtout que ma soeur est passée sur le billard avant moi et affiche actuellement un poids de 65kg (elle se bat au quotidien pour pas les reprendre).
    Aujourd’hui je songe à le faire enlever et suivre comme tu dis plusieurs approches thérapeutiques pour m’en soigner et perdre naturellement ce surplus.
    Donc mon conseil est le suivant: avant de passer sur le billard et de répondre présente aux propositions de médecins et autres renseignez vous sur votre métabolisme: carence, ossature, musculature, et surtout surtout soigner votre émotionnelle ne vous liez pas à elle sans raison et a tout vas et surtout ne lui donnez pas raison de vous, soyez plus forte et plus convaincante car au final la seule gagnante c’est vous

    Merci Julie

    • Merci infiniment pour ton témoignage très parlant ! J’espère que ça permettra à certaines de tenter autre chose avant de passer par la case chirurgie <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2017 · Theme by 17th Avenue